Poisson braisé chez Mami Fish


Lieu : Ndogpassi II                          Notation :    

Qui est déjà passé au Cameroun et n’a pas goûté un plat de poisson braisé ? Cette personne n’a pas réellement visité le pays, je vous dis ; une spécialité spéciale du bled ? 😳😋😋

Voici donc le premier article de ce blog, et quoi de mieux pour se lancer que « la crème ». Vous l’aurez deviné, ce premier article portera sur l’un de mes mini restaurants préférés du moment. Vraiment, je le kiff. Vous pourrez ne pas l’aimer, mais je vous le dis quand même, je le kiff 😛

Déjà, « mini restaurant » ou pas, cela dépend de la conception de chacun. Quoiqu’il en soit, vous voulez un coin pour satisfaire vos envies, je vous propose le comptoir de Ma’a, sis à Ndogpassi II. C’est une femme qui a l’art de braiser dans les mains, son plat est tout seulement succulent ! Tu arrives devant son comptoir, tu la vois ventiler à gauche et à droite, mais 2 à 3 minutes après, tu es servi(e). J’exagère un peu aussi hein, la braise peut aller de 10 à 15 minutes suivant la grosseur du poisson ; mais si tu arrives tôt et que tu choisis un poisson déjà braisé non commandé, cela fait 2 à 3 minutes, juste le temps de réchauffer.

Poisson braisé chez elle / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Poisson braisé chez elle / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Le coup de foudre

Il faut déjà noter que moi personnellement, de mon expérience « peksonnelle », c’est la bonne odeur de la braise de poisson qui m’attire à un stand de poisson braisé. Et disons que j’ai rarement croisé des cas où l’odeur est l’odeur de braise. La plupart du temps, c’est plus l’odeur du poisson brûlé ou fumé que l’on sent… bof, cela reste tout de même mon avis, vu que ces stands ont quand même des clients lol

Chez cette femme, lorsque je suis passée son stand, je n’ai pas aperçu la bonne odeur du poisson braisé, ni celle du poisson brûlé (peut-être mes narines étaient bouchées, qui sait ?). Quoiqu’il en soit, cela m’a beaucoup intrigué, mais pas au point de sauter le pas, et de faire mes achats chez elle (conséquence de trop de déceptions). C’est lorsque mon frère m’y a invitée, et que je ne pouvais dire non (affaire de famille là hein), que j’ai découvert sa cuisine (de poisson braisé bien sûr). Mince, et à ma grande surprise, c’était bon. Et je me suis demandée pourquoi je réprimais toujours mes envies de poisson braisé, alors que j’ai une spécialiste à 2 pas… bof. J’en suis tombée amoureuse, pas baveux, pas sec. A ce jour, je ne peux faire 3 semaines à un mois sans prendre un poisson braisé chez elle. J’en ai déjà acheté à plusieurs prix, 400, 500, 700, 1000 francs CFA. Je n’ai pas encore dépassé cette barre, puisque lorsque j’en ai mangé, j’ai eu des difficultés à terminer mon plat. Ah oui, elle ne braise que le maquereau de ce que j’ai remarqué jusqu’à présent ; peut-être cela peut varier, mais je n’ai pas encore vu…

 

Petit kongossa

La plupart du temps, les faiseuses de poisson braisé ne sèchent pas le poisson, se plaignant du charbon qui va vite finir, ou bien qui coûte cher… Dans ce cas, au lieu de se plaindre, pourquoi ne pas l’intégrer dans le coût de vente du produit ? Il est aussi vrai que nous aimons trop discuter le prix des choses au Cameroun. Si le vendeur nous sort que ça coûte 1000 francs, 9 sur 10 vont lui demander s’il ne peut pas prendre 500 francs lol (notre cas est vraiment laid  lol !).

 

Critiques du plat

Pour en revenir à notre poisson chez Ma’a Ernestine (de son vrai nom lol), les prix varient de 500 francs CFA (quand elle a des petits poissons) à 1500 francs (quand elle en a vraiment de gros). Mais sinon, avec un poisson de 700 à 1000 francs CFA, vous pouvez satisfaire doublement votre envie de poisson braisé, et votre faim. Pardon, ne discutez pas trop avec la femme d’autrui, elle ne dérange pas ; j’entends par là qu’elle ne se plaint pas du coût du charbon par exemple. De toutes les façons, vous pouvez toujours essayer de discuter, et si vous réussissez, je vous demanderai volontiers conseils mdr. Juste pour dire qu’elle-même n’aime pas être dérangée. D’ailleurs, elle est très accueillante. Elle peut gérer un client qui lui « casse les c***lles » et être très souriante avec un autre client.

Il se peut alors qu’elle « braise trop » une partie de votre poisson (rires), mais cela reste mangeable. Et bien sûr, comme pour tous les plats de braise (et pas seulement), il faut que le piment soit perfecto. Et c’est son cas ; ne vous inquiétez pas, ce n’est pas payant 😛 . Comme dis une youtubeuse que j’apprécie, « ça ne pique pas, mais ça goûte (rires) ». Je déplore tout de même la décoration qui n’est pas top, parce que c’est bien beau qu’un plat soit bon, mais il faut aussi qu’il soit beau (joindre l’utile à l’agréable quoi).

Comme accompagnement au poisson, elle vous propose des bâtons de manioc, mais vous êtes libres d’emporter votre plat sans accompagnement, et peut-être rentrer vous faire des frites de plantains à la maison pour accompagner, par exemple. Ou acheter vos bâtons de manioc ailleurs. Ce que moi je fais le plus souvent.

Photo bâton + poisson / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Photo bâton + poisson / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Les bâtons que vous voyez sur la photo là coûtent 50 Francs CFA l’unité, et mon poisson, 500 Francs CFA. Donc vous voyez, je suis à l’aise à 650 Francs CFA. Et pourtant je n’ai pas acheté les bâtons chez elle. De pareils bâtons coûteraient 100 à 150 Francs CFA chez elle. Il est vrai que les bâtons doivent respecter certains critères pour être alléchants (nous en parlerons dans un autre article), mais pas au point d’avoir des prix exorbitants. Bref, c’est mon avis. Et c’est le défaut des braiseuses (eurs) de poissons braisé. L’accompagnement est presque toujours cher.

Photo stand Mami Fish / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Photo stand Mami Fish / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

En ce qui concerne le cadre, le stand est en plein air comme vous l’aurez remarqué, donc j’imagine qu’elle n’est pas présente pendant les temps de grandes pluies, mais ça, je n’ai pas encore vérifié. Il y a à côté de sa table de braise juste un banc pour ceux qui veulent manger sur place. A défaut, il y a des bars de part et d’autre de son comptoir où vous pouvez vous mettre à l’aise. Mais pour une comme moi, l’emporté est ma solution.

Ah oui, j’oubliais. Ma’a ouvre son comptoir tous les jours à partir de 18h, 19h, et ferme vers 21h, 22h, sauf le lundi où elle absente. Donc à vous de vous accorder suivant cet horaire si vous voulez manger chez elle.

Je crois que j’ai tout dit. Pour plus d’informations, ou d’éclaircissements, exprimez-vous en commentaires 😉

 

Évaluation du plat

Critères /5 Qualité du plat Quantité du plat Prix du plat Rendu du plat Accueil Cadre Service Note finale
Poisson braisé chez Ma’a 4,5 4 4 3 4,5 2 4 3,71

Nombre d’étoiles :    

Localisation précise 

Localisation Mini Restaurant / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Localisation Mini Restaurant / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tchopeusement vôtre ,Votre espionne culinaire  🙂

 

Je partage sur...
The following two tabs change content below.
Votre espionne culinaire
Je suis une "petite" gourmande qui raffole de bonnes choses, et aime donc goûter à tout et expérimenter. Je suis née sur le bon continent, Afrique (Berceau de l'humanité 😉 ), et surtout dans le bon pays, Cameroun (Afrique en miniature 😉 ). Bouffeuse sans frontière, je suis Votre espionne culinaire 😀
Votre espionne culinaire

Derniers articles parVotre espionne culinaire (voir tous)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.