Tapioca Royal, à la Camerounaise


Notation :     

Coucou chers tchopeurs et tchopeuses… Pourquoi je vous fais même le coucou ? Pakdon, je vous fais le pigeon 😀

Bon, pour aujourd’hui, je vais un peu sortir des sentiers déjà tracés. En effet, pour les connaisseurs, et les attentifs, vous l’avez sûrement remarqué (pas de dernière visite, pas de localisation, …). Je vais décrire ici un aliment que l’on retrouve au Cameroun, qui est utilisé dans plusieurs recettes culinaires, mais surtout, je vais décrire une de ses préparations simples, à la portée de tout le monde.

Ce clog a pour visée globale de promouvoir la restauration camerounaise, tout en mettant en avant ces petites astuces et combinaisons culinaires, pouvant nous sauver quand la famine est au rendez-vous, et le nguémé 😕😕 (pauvreté, poches vides) plus qu’à l’heure. Et parmi ces fameuses combinaisons culinaires, le tapioca royal (miam miam 😋😋😋) est au rendez-vous. Sa préparation sera décrite en plusieurs étapes, et suivant le poids de vos poches 😆😆, vous pourrez vous limiter à une étape ou alors, aller jusqu’au bout 😎😎

 

Notion de tapioca 😆😆😆

Le tapioca est un aliment issu des racines de manioc, mélangées à l’huile rouge (ou huile de palme pour les gens qui ont trop fréquenté 😝), puis séchées. Sa particularité est qu’il gonfle (augmente de volume) en contact de l’eau. Il n’a pas de goût particulier, à la limite, il peut être un peu acide.

Tapioca sec / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tapioca sec / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Sûrement, chacun a son appréciation du bon tapioca, mais pour moi, un bon tapioca doit déjà être beau à l’œil nu 😌 (bien jaune), doit être fin (pas comme la farine de blé hein, mais plus comme le sel de mer, vous voyez ?), du genre, ne pas avoir de gros obstacles, à l’instar des racines mal broyées, ne pas contenir d’impuretés (sable, cailloux, …). Voilà la description de mon tapioca de rêve 😍. Malheureusement 😞 (ou heureusement 😅), pour cet article, je n’ai pas trouvé de tapioca avec cette description exacte.

Comment utiliser mon tapioca en cas de nguémé ? C’est ce que nous allons développer dans la suite 😂😂😂. Déjà, pour le tapioca royal (la version finale), vous aurez besoin des ingrédients suivants :

 


  • Le tapioca en lui-même : On peut acheter le tapioca dans les boutiques, les ventes à la sauvette, aux marchés. La plus petite unité (boite ou verre) coûte généralement 50 Francs. Mais il peut arriver que ce prix grimpe à 75 Francs, et je vous assure que lorsque vous êtes plumés, 25 Francs c’est quelque chose 😓😂😂. Mais pour être déjà tombée sur les cas de 75 Francs, j’avoue que ce tapioca était de meilleure qualité 😍😍. Pour cet article, j’ai pris 3 boites, mais si vous êtes novices, ou ne manger pas beaucoup, je vous conseille de ne prendre qu’un verre, car ça gonfle vraiment (quand c’est le bon) ;
  • Le sucre : Il peut être en poudre ou en en morceaux. Moi j’avance avec la poudre. Je ne vous conseillerai pas de quantité particulière, juste celle que votre bouche appréciera (rires). Et ne me demandez pas où acheter le sucre quand même ! C’est que vous avez de sérieux pbs dans vos vies 😩😒😒 ;
  • Le lait : Il peut être en poudre ou en morceaux (eh mince ! j’ai cru que c’était encore le sucre 😑😑😑), je voulais dire, ou liquide. C’est suivant ce que vous avez déjà en stock, ou vos préférences laitières 😉. J’ai opté pour la poudre. Comme le sucre, c’est à votre palais de juger la quantité nécessaire 😃😃😃 ;
  • Le biscuit : Il intervient dans les cas où vous n’avez pas assez de ronds pour buy le lait (en poudre ou liquide). Mais il y en a des plus gourmands (comme moi 😉😉) qui mélangent les deux ingrédients (lait et biscuit). Bien sûr, il va de soi, qu’il s’agit de biscuits au lait. Mainant (diminutif de « maintenant »), si vous y mettez des biscuits au chocolat 😒, ou fourrés 😓, je ne suis en aucun cas responsable de l’échec de la recette 😖. Mais si entre temps, vous faites le test pour venir partager l’expérience avec nous 😚😚, ça m’arrange 😃😃😂😂 ;
  • Le citron : Eh oui, le tapioca royal vous fera valser entre plusieurs goûts 😍😍 ! Entre le sucré, le salé, l’acide, vos papilles ne sauront plus où se mettre 😉. Deux cuillerées à soupe de jus de citron sont suffisantes
  • Les arachides grillées salées : J’insiste sur le dernier adjectif (salées). C’est ça qui fait toute la différence entre un tapioca normal et un tapioca royal (lol, je blague en étant quand même un peu sérieuse. C’est l’une des différences majeures 😃). Vous pouvez en prendre avec ou sans peaux, suivant vos goûts, la quantité suivant votre envie. Les allergiques aux arachides là 😓, pardon, évitez les problèmes, et oubliez que vous avez lu ce point et le point suivant 😉 ;
  • Les caramels : Vous pouvez être gourmands, et mettre les arachides et les caramels, ou mettre l’un ou l’autre. Je ne vais pas entrer dans les détails de ces ingrédients. Ils sont très accessibles, à chaque coin de rue. Quoique, c’est chez les femmes « musulmanes » que l’on retrouve souvent la bonne qualité (caramels comme arachides).
Ingrédients Tapioca Royal / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Ingrédients Tapioca Royal / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Voilà tout comme ingrédients. Bien sûr, il faut prévoir de l’eau. Cela va de soi nor ? 😆😆

 

Première étape : Tapioca de base

Sucre en poudre / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Sucre en poudre / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Je commence d’abord par mettre mon tapioca sec dans un récipient, l’objectif étant de laver.

Tapioca dans récipient / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tapioca dans récipient / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tapioca mouillé / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tapioca mouillé / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

J’ajoute donc de l’eau dans mon récipient, puis je remue mon tapioca pendant 5 à 10 secondes. Cela fait, je verse l’eau hors du récipient, en m’assurant, de ne pas verser mon tapioca. Le tapioca étant plus lourd que l’eau, il est en bas, et l’eau en haut.

Je réalise cette opération de lavage 3 fois de suite, pour bien nettoyer mon tapioca, puis j’y ajoute du sucre.

Tapioca propre / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tapioca propre / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Sucre dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Sucre dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voilà pour la première étape. Vous pouvez vous arrêtez ici, et dès lors, déjà consommé votre tapioca. Avec 100 à 150 Francs, vous réalisez rapidement et facilement le tapioca de base. Dédicace aux étudiants Camerounais 😂😂😂, on se connait, je suis passée par là. Il y en a qui vont même jusqu’à remplacer le sucre par le sel (j’avoue ne pas avoir encore atteint ce niveau-là ; j’aime trop le sucre 😍😍🙈🙈).

 


Seconde étape : Tapioca raffiné

Après la première étape, et afin d’obtenir le tapioca raffiné, on y ajoute du lait (en poudre dans mon cas). Cela peut être aussi du liquide.

Lait dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Lait dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Après avoir remué le lait avec le tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Après avoir remué le lait avec le tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour ceux n’ayant à disposition que des biscuits ou les deux ingrédients (biscuits et lait), c’est à ce moment d’ajouter les biscuits. Moi j’utilise les biscuits Parle G (sans publicité). Mais vous pouvez utiliser d’autres marques. Il n’y a aucune obligation 😀.

Biscuits dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Biscuits dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Ensuite, vient le tour du citron. Vous vous rappelez nor ? Deux cuillerées à soupe de jus de citron. Mais si tu n’as pris qu’une boite de tapioca ou n’est pas trop fan du goût acide, tu peux te contenter d’une cuillerée à soupe.

Citron d'où le jus sera tiré / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Citron d’où le jus sera tiré / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Ajout du citron dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Ajout du citron dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En voilà tout pour le tapioca raffiné. En allant du début jusqu’à cette étape, vous ne débourserez qu’entre 300 et 400 Francs CFA.

Je rappelle que ce tapioca est capable de combler votre estomac en un repas, ou 2 hein. A bon entendeur, salut 👌👌.

 

Troisième et dernière étape : Tapioca royal

A cette étape, j’ai déjà nettoyé mon tapioca, ajouté sucre, lait, biscuits, citron… A votre avis, qu’est-ce qui manque à mon tapioca raffiné pour qu’il devienne royal ? (je vous aide, jetez un coup d’œil aux ingrédients 😉😉)

Ingrédients du tapioca royal / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Ingrédients du tapioca royal / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Vous savez, dans toute bonne nourriture, qui se respecte, il faut des « obstacles ». En fait, il s’agit de la viande hein 😂😂. Bien sûr, on ne va pas mettre de viande dans notre tapioca raffiné 😳😳 (quelle idée ! 😱😰 Il deviendrait tapioca « mal éduqué » 😂😂😂).

Pour revenir à nos moutons, l’obstacle dans un tapioca, ce sont les arachides (salées ou caramélisées). D’où l’ingrédient manquant. J’ajoute donc l’ingrédient manquant à mon tapioca raffiné. D’abord les arachides caramélisées, puis les salées. (Je sens déjà comment je vais me régaler tout à l’heure mince ! 😝😋)

Caramels dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Caramels dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Arachides grillées dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Arachides grillées dans mon tapioca / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà alors le résultat final. Cela peut paraitre dégoûtant (j’aime être sincère 👌), mais ça ne l’est pas le moins du monde 👍👍. Et je pense que c’est l’une des magies de la tchop 😍. Tu peux voir une nourriture comme ça qui n’a pas l’air appétissant 😖😖, mais lorsque tu prends une bouchée hein 😑😑, ah maf midé 😲😳, toi même tu confirmes le code 😋😋. Raison pour laquelle ma curiosité culinaire est toujours autant développée après tant d’années 😏😏.

Tapioca Royal, à la Camerounaise / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tapioca Royal, à la Camerounaise / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Et le tout, pour 500 Francs CFA grand maximum, et qui peut te donner 2 repas… En tout cas, je vous laisse, il y a un dur tap’s (diminutif du tapioca) qui m’attend 😍😏.

Si vous avez aussi appliqué la recette, bon début d’appétit à vous 😂😂😂.

Tchopeusement vôtre ,Votre espionne culinaire  🙂

 

Je partage sur...
The following two tabs change content below.
Votre espionne culinaire
Je suis une "petite" gourmande qui raffole de bonnes choses, et aime donc goûter à tout et expérimenter. Je suis née sur le bon continent, Afrique (Berceau de l'humanité 😉 ), et surtout dans le bon pays, Cameroun (Afrique en miniature 😉 ). Bouffeuse sans frontière, je suis Votre espionne culinaire 😀
Votre espionne culinaire

Derniers articles parVotre espionne culinaire (voir tous)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.