Poisson touristique à Kribi


Dernière visite : 05/07/2017        Lieu : Débarcadère de Baboanga / Kribi                               Notation :   

 

Fous rires 😄😄😄, larmes de joies 😂😂😂😂, blagues lancées à tout va 😜😜… Vous imaginez un peu la scène ? Moi je l’ai vécue 😏. Je vous dirais bien que c’est mon quotidien 😃, mais ce serait vous mentir 😝. Tout de même, je travaille à ce que ce soit le cas (il faut dire que j’avance plutôt bien, je suis déjà à 60% 😌). Mais là je ne fais pas référence à ces multiples rencontres où le sourire est le dress code 😌, mais juste d’une en particulier 😄. Après une longue période de formation avec des camarades, nous sommes allés « faire du tourisme », comme dirait une amie à moi. L’occasion pour nous de (re)découvrir une belle ville balnéaire, KRIBI 💙💙💙. Le temps limité, nous n’avons pu faire le tour à fond, mais nous avons touché l’essentiel 👌😌…

Et savez-vous quel est l’essentiel de tourisme dans une ville balnéaire ? Oui oui, la plage d’abord, l’océan ensuite (si les vagues ne sont pas très fortes hein 😰😰), le poisson frais (le plus important pour la tchopeuse que je suis 😆😌)… Bref, s’il y en a d’autres, soit je ne les ai pas visités 😔, soit ils ont déjà disparu de mon esprit 😝.

 

Kribi, Ville Balnéaire – Poisson frais – Cameroun

Parmi l’essentiel de la ville balnéaire, nous avons cité le poisson frais. Mais quelle est la particularité de ce poisson au Cameroun ? Eh oui, c’est qu’il peut être braisé ! 😍😍😍 Déjà que j’aime (pour ne pas dire adore 😍) le poisson braisé (pour ceux qui en doutent, même un peu, prière de vous redirigez ici), j’estime que le poisson frais braisé c’est le summum de tout 😍😌… Bref, c’était mon estimation 😑.

Ce soir-là (oui, c’était un soir), quelques camarades et moi nous dirigeons vers le débarcadère (mais ils ignoraient que je suis espionne 😎… culinaire 😍😌). Bon, peut-être que la situation qui va être détaillée par la suite est en partie de notre faute 😕, ou totalement 😕 ? Mais n’empêche que l’autre partie a sa part de responsabilité (vous êtes perdus nessah ? 😏 Pas d’inquiétude, vous allez vite comprendre 😏).

 


Je disais donc, que nous sommes partis au débarcadère le soir. Le débarcadère est l’endroit où le poisson frais débarque (ou est débarqué) 😅😅. En tout cas, c’est plus facile de le retenir comme ça 😂😂, et puis c’est aussi où le poisson peut être braisé ensuite 😄 😍. Et ce dernier, a la particularité de fermer tôt. Genre vers 18H, chaque commerçant, braiseur ou pêcheur, remballe son matériel. Mais nous là, nous sommes arrivés là-bas vers 19H passées, 20h moins. Il ne restait plus qu’un comptoir de braise encore ouvert, et ce soir était notre dernier soir à Kribi 😔😔. Donc, impossible de reporter cette dégustation de poisson frais braisé.

Donc résumé de notre situation : Envie de dégustation de poisson frais braisé, présence d’un seul comptoir de braise (donc pas possibilité de choix), à ce comptoir, présence d’un seul type de poisson (donc encore, pas de possibilité de choix) ; et vous-mêmes, vous savaissez (savez 😝) qu’une entreprise non concurrente sur le marché, se croit tout permis, surtout côté prix de produits… 😨😨

 

Passer la commande…

Après quelques instants de concertation avec les collègues, on se décide finalement à marquer ce pas 😌😎. On se rapproche dudit comptoir pour le choix de nos poissons. Seulement le prix m’a donné froid au dos ! 😵 Cela n’est pas tant le prix le problème hein 😬, mais plutôt le rapport prix – poisson concerné par le prix 😖😖😅. Pour dire que le poisson ci-dessous coûte 2500 Francs 😆 (ah oui ! Si tu ne voyais pas depuis la différence entre Douala et Kribi, là cela va te sauter aux yeux quoi ! 😳😲😂😂😂).

Mon poisson touristique 😌😌 / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Mon poisson touristique 😌😌 / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Et vous voyez même, ce n’est pas bien décoré hein (faites un tour ici pour avoir une idée de  « déco »). Mais bon, je reviendrai sur les critiques du plat un peu plus bas 👇👇👇.

Donc nous sommes là, nous passons commande. La dame en charge (elle se fait assister par une autre femme), n’est pas conviviale, pas non plus impolie (bref, au milieu quoi 😪 malgré les atalacours d’une espionne culinaire 😪😪😪). Nous (moi 😊) espérons donc un service passable. Moi, je prends comme accompagnement des frites de plantains (que je n’ai pas pris la peine de photographier 😔😔 ; trop occupée à commencer ma dégustation 😆😆). Mais un collègue prend des bâtons de manioc (ça me rappelle justement l’article sur les bâtons que je vous avais promis ; on le publie quelle semaine ? 😈). Les commandes sont passées nor ? Nous attendons…

 

Ma 😅… La dégustation 😄

… Et continuons d’attendre ! Nous avons attendu une heure pour servir la première moitié de notre table.  Ce serait vous mentir que de vous dire que la pensée de partir ne nous a pas traversée l’esprit. Au-delà de l’attente, j’ai été frappée par une présentation du poisson de mauvaise qualité 😡. Juste quelques oignons coupés grossièrement, et balancés à la va vite 😡 (On pourrait mettre cela sur le compte de la pression de rentrer… sauf que lorsqu’on prend l’engagement d’accueillir un client 😌, ou des clients qui plus est 😌😌, on prend aussi l’engagement de bien les servir 😈😠). Par contre, j’ai apprécié l’action de séparer les condiments et piment du poisson 😇. En général, ces éléments sont mis dans la même assiette que le poisson. Grâce à cette séparation, tu peux facilement gérer les quantités, et donc éviter le gaspillage 😍 (que je déteste 😬). J’ai aussi apprécié le fait que le poisson et le complément soient servis séparément 😍. Je n’y avais jamais pensé, question d’habitude (laissez, les habitudes ont la peau dure 😅). Il faut avouer que le poisson était tout de même bien assaisonné 😊😊.

Service des condiments et compléments (bâtons de manioc) / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Service des condiments et compléments (bâtons de manioc) / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

D’un autre côté, le complément a été en petite quantité 😭😭😭 ; que ce soit les bâtons (2 bâtons moyens à 500 Francs), ou les frites (1000 Francs pour 2 doigts maximum) qui d’ailleurs, ont absorbé de l’huile 😭😭. Ces frites étaient plus petites (en quantité) que celles servies dans les restaus à Doul 😭😭.

 


Le cadre quant à lui manquait un peu de propreté, et de décoration attractive (les tables et les chaises étaient placées çà et là, et même pas prêt de l’océan hein 😭😭). Bref, un peu beaucoup (😅😅😂😂) déçue quand même par ce poisson à Kribi, et j’omets les écailles encore présentes sur mon poisson lorsque je le tchopais 😭😭. Je ne sais pas si c’est une spécialité locale 😅😅, mais je ne reviendrai pas chez cette dame. A mon prochain tour à Kribi, plus précisément au débarcadère de Baboanga, j’essaierai un autre comptoir 😇, dont j’ai entendu des louanges 😇😇 (dommage qu’il avait déjà fermé ce jour-là 😔😪).

 

Evaluation du plat

Critères /5 Qualité du plat Quantité du plat Prix du plat Rendu du plat Accueil Cadre Service Note finale
Poisson touristique à Kribi 2,5 3,25 2,5 3 3 3 2 2,75

Nombre d’étoiles :   

 

Localisation

Par rapport à la localisation, ne maitrisant pas Kribi 😆, je ne puis vous indiquer comment arriver au débarcadère 😆, d’un côté ou d’un autre 😆. Par contre, la ville étant petite (oui, Kribi est une petite qui est grande, je vous assure 😍), peu importe où vous situez, il vous sera aisé de stopper une unique moto (oui oui, il y a des motos à Kribi 😍😂😂) ou taxi pour vous y rendre (au débarcadère). C’est juste le prix qui variera de 100 Francs à 400 Francs, suivant votre position 👌.

Localisation du comptoir au débarcadère / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Localisation du comptoir au débarcadère / Crédit Photo : Votre espionne culinaire

Tchopeusement vôtre ,Votre espionne culinaire  🙂

 

Je partage sur...
The following two tabs change content below.
Votre espionne culinaire
Je suis une "petite" gourmande qui raffole de bonnes choses, et aime donc goûter à tout et expérimenter. Je suis née sur le bon continent, Afrique (Berceau de l'humanité 😉 ), et surtout dans le bon pays, Cameroun (Afrique en miniature 😉 ). Bouffeuse sans frontière, je suis Votre espionne culinaire 😀
Votre espionne culinaire

Derniers articles parVotre espionne culinaire (voir tous)

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.