Met local


ar rapport aux pommes pilées, ce sont les meilleures que j’ai mangé depuis fort longtemps. J’ignore même à quand remonte la dernière fois que j’en ai tout simplement mangé. Les pommes pilées ne demandent pas grand-chose. L’assaisonnement est là, ça ne colle pas au palais (ce qui arrive lorsqu’on met trop d’huile), on ne sent pas des morceaux de pommes dans le pilé (ce qui arrive bien sûr lorsque ce n’est pas bien pilé).

Pommes pilées à Entrée de la gare de Bessenguè


Ce sont des tubercules de manioc trempés mélangé à l’huile rouge que l’on faire cuire (dis comme ça, c’est un peu zarb, mais c’est super bon quand c’est bien fait). C’est aussi vendu à Douala, mais je ne sais pas exactement où, mais surtout où on fait le bon 😉. Mais comptez sur moi pour le découvrir (parole d’espionne 😉).

Sur la route de Yaoundé : Le Mitoumba