Afrique


Quand je suis entrée, j’ai demandé à notre entremetteuse (avec mon njapche 😂😂 En fait, il s’agit de la responsable du restaurant 😂😂), « C’est quoi le njapche ? » Quand elle me répondit, ce sont des légumes, mon amour pour le njapche augmenta de façon exponentielle 😍😍😍 (oui, j’aime trop les légumes, et je l’assume 😒😝😝). La dame même en question est très accueillante, chaleureuse et sourie à chacune de tes requêtes 😆 Imaginez alors un autre délire, le plat coûte 700 Francs.

Njapche plantains mûrs chez Raïma


ar rapport aux pommes pilées, ce sont les meilleures que j’ai mangé depuis fort longtemps. J’ignore même à quand remonte la dernière fois que j’en ai tout simplement mangé. Les pommes pilées ne demandent pas grand-chose. L’assaisonnement est là, ça ne colle pas au palais (ce qui arrive lorsqu’on met trop d’huile), on ne sent pas des morceaux de pommes dans le pilé (ce qui arrive bien sûr lorsque ce n’est pas bien pilé).

Pommes pilées à Entrée de la gare de Bessenguè


Ce sont des tubercules de manioc trempés mélangé à l’huile rouge que l’on faire cuire (dis comme ça, c’est un peu zarb, mais c’est super bon quand c’est bien fait). C’est aussi vendu à Douala, mais je ne sais pas exactement où, mais surtout où on fait le bon 😉. Mais comptez sur moi pour le découvrir (parole d’espionne 😉).

Sur la route de Yaoundé : Le Mitoumba



Et comme son porc là est bon, c’est comme ça aussi que c’est prisé, surtout qu’elle en fait en quantité limitée, très limitée. Elle ouvre aux environs de midi, midi 30. Et là, la course est ouverte. Tu tentes d’arriver une heure après, il y a 90% de chances que le porc soit bolè ! Maintenant, tu peux miser sur les 10% restants hein 😆.

(Ndolè) Porc fumé Chez Madame Elombo


Comme vous pouvez le voir à la photo, je l’ai consommé ce jour-là avec du plantain mûr et de l’igname blanc (oui, je ne me suis toujours pas décidé entre les deux 😂 😂 😂). En effet, la diversité du menu permet à ce qu’on puisse varier les accompagnements. Parmi ces derniers, nous pouvons citer plantains mûrs, igname, pommes, riz, manioc, …

Ndolè mixte à Bessenguè


Lorsque je me suis approchée, il était en train de faire frire ses produits. J’ai dit : « Bonjour, 2 samoussas s’il vous plait », en tendant mes 2 pièces de 100 Francs (et oui, un samoussa coûte 100 Francs 😊). Lorsqu’il m’a servie, j’ai dit en souriant : « Merci. J’espère que c’est bon 😃» ; et lui m’a répondu « oui oui ».

Samoussas au poisson 



5
Venons-en au fait : comment décrire cette boisson ? C’est une boisson de couleur blanche qui, suivant les fabrications, est plus ou moins dense et sucrée, et un goût cousin du yaourt industriel 😄, avec une texture lisse (pas de grumeau). Elle est faite dans la majorité des cas de façon artisanale (d’après mes expériences de la chose).

Yaourt local ou Kossam